Revenons A Gauche dans le Territoire de Belfort avec Alain Dreyfus Schmidt

10 septembre 2008

Hommage à Michel Dreyfus-Schmidt, Sénateur PS du Territoire de Belfort

v_8_ill_1093071_dreyfus

Il croyait fermement en sa réélection le 21 septembre, multipliant les réunions de campagne

épuisantes jusque tard le soir ; le combat de trop, disaient certains. Sénateur PS du Territoire de Belfort sans discontinuer depuis 1980, Michel Dreyfus-Schmidt s'est éteint dans son sommeil à Belfort, dans la nuit du samedi 6 au dimanche 7 septembre, à l'âge de 76 ans. Il a succombé à un infarctus. Quelques mois après la disparition de Raymond Forni, ancien député et président de l'Assemblée nationale, c'est une nouvelle page de l'histoire politique du Territoire de Belfort qui se tourne.

Né le 17 juin 1932 à Belfort, Michel Dreyfus-Schmidt était issu d'une famille juive d'origine alsacienne qui avait quitté Mulhouse et rejoint Belfort après l'annexion allemande de 1871. Avocat de formation, il avait commencé sa carrière professionnelle en 1954 dans la cité du Lion, où son père, Pierre Dreyfus-Schmidt, fut député et maire.

LE SÉNATEUR LE MIEUX ÉLU DE FRANCE 

Pénaliste respecté, ce fervent défenseur des libertés individuelles s'est engagé en politique à Belfort en 1964 : il fut conseiller municipal et adjoint au maire, puis conseiller général et vice-président de l'assemblée départementale. Cependant, c'est dans la vie parlementaire qu'il a surtout imprimé sa marque.

Député de la Fédération de la gauche démocrate et socialiste (FGDS) de 1967 à 1968, il fut élu pour la première fois sénateur PS en 1980, à l'âge de 48 ans. En 1989, il avait réussi à agréger 80,05 % des suffrages autour de son nom dès le premier tour. Ce score fit alors de lui le sénateur le mieux élu de France.

Membre du comité directeur (1969-1973) et du bureau national (1969-1971) du Parti socialiste, ce fidèle de François Mitterrand fut vice-président du Sénat de 1986 à 1998. Il était aussi juge titulaire de la Haute Cour et de la Cour de justice de la République.

La longue carrière politique de Michel Dreyfus-Schmidt est balisée de nombreux temps forts avec, par exemple, son plaidoyer pour l'abolition de la peine de mort, son combat en faveur de la présomption d'innocence ou, plus récemment, ses projets de loi visant à faciliter le mariage des couples homosexuels ou l'exercice de la parentalité des parents divorcés en cas de garde alternée.

Respecté par ses adversaires politiques, le sénateur PS avait fait sienne une phrase de Jean Jaurès : "Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire." Viscéralement républicain et d'un humanisme sans faille, il se disait aussi agnostique, ce qui ne l'empêchait pas d'entretenir des liens étroits avec les milieux du judaïsme. Président de la section française du Congrès juif mondial (CJM) de 1982 à 1986, il était aussi membre du comité directeur du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF).

Alors qu'il n'avait pas obtenu l'investiture du Parti socialiste, Michel Dreyfus-Schmidt briguait un quatrième mandat de sénateur. Parmi ses adversaires : Jean-Pierre Chevènement, président d'honneur du MRC, un ancien allié devenu frère ennemi.

Source : http://www.lemonde.fr/carnet/article/2008/09/09/michel-dreyfus-schmidt-senateur-ps-du-territoire-de-belfort_1093165_3382.html

Posté par rag90 à 14:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 novembre 2007

Dîner Républicain à l'ATRIA Samedi 17 novembre à 19H00

"l'ALLIANCE POUR BELFORT", PS, Verts et Radicaux de Gauche Sera réunie pour la première fois pour un Dîner républicain le Samedi 17 Novembre à 19 heures. 

Une invitation a été adressée à l'ensemble de la population Belfortaine par dépôt en boites aux lettres en précisant Centre Benoît Frachon comme lieu.  

Mais vu les réponses d'ores et déjà enregistrées,ce Dîner n'a plus lieu au Centre Benoît FRACHON, mais se déroulera à l'ATRIA à 19 heures 

Cette manifestation s'annonce d'ores et déjà comme un succès, il ne tient qu'à vous militants PS de Belfort que ce succès ce transforme en évènement qui marquera une nouvelle ère de la gauche Belfortaine. 

Il vous reste deux jours pour vous inscrire et mobiliser autour de vous. 

Nous comptons sur vous. 

La participation, hors boissons , est toujours de 5€ par personne. Les inscriptions sont acceptées jusqu'à Jeudi 15 NOVEMBRE

par téléphone au : 06 78 98 8974, par mail : ensemblechangeonsdere@hotmail.fr

par courrier : Fédération socialiste ,Maison du peuple. 90000 Belfort.

Posté par rag90 à 13:07 - Commentaires [1] - Permalien [#]

11 juin 2007

Rejoindre le comité de soutien

Résultat 1er tour => 7.25%   

http://www.dreyfus-schmidt.org/

Nous tenons à remercier chaleureusement ici, toutes celles et ceux qui ont, de près ou de loin apporter leur contribution, leur soutien, à la candidature PS d'Alain.

Nous les appellons dès maintenant à poursuivre cette indispensable rénovation, tant sur les pratiques que sur le fond, car demain, d'autres enjeux électoraux sont là, et nous aurons besoin de toutes les bonnes volontés au sein du PS pour les mener à bien.

Bonnes vacances à toutes et tous, et faites le plein de motivation, nous en aurons besoin.

revenonsagauche@free.fr

Posté par rag90 à 00:10 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

28 mai 2007

Comité de Soutien des Elus Socialistes Contre l'Exclusion du PS d'Alain Dreyfus-Schmidt

Les élus Socialistes se mobilisent contre l'exclusion d'Alain DREYFUS-SCHMIDT

Guy BERTHELOT (Conseiller Municipal de Beaucourt) - Serge BOHLINGER (Maire de Montreux-Chateau) - Robert BOLLE-REDDAT (Maire de Valdoie) - Jean BRUN (Adjoint au Maire de Montreux-Chateau) - Jean-Claude BOUROUH (Maire de Vellescot) - Jean-Claude CHERASSE (2ème vice-président. Conseiller général du canton de Belfort Nord) - Miltiade CONSTANTAKATOS (Maire de Frais) - Nicole DARCOT (Adjointe au Maire de Fontaine) - Joelle DIDIER-LAURENT (Conseillère Municipale de Bavilliers) - Michel DREYFUS-SCHMIDT (Sénateur) - Christiane EGLIN (Adjointe au Maire de Bourogne) - Raymond FORNI (Président du Conseil régional de Franche-Comté) - Francine GALLIEN (Conseillère Municipale de Belfort) - Danièle KARA (Conseillère Régionale de Franche-Comté) - Pierre LAB (Adjoint au Maire de Chevremont) - Marie-Louise MARCHAND (Conseillère Municipale de Velescot) - Olivier MICHAU (Adjoint au Maire de Bavilliers) - Véronique MOUGEY (Adjointe au Maire de Belfort) - Isabelle NEHDI (Adjointe au Maire de Bavilliers) - Frédéric NORMAND (Conseiller Municipal de Bourogne) - Michel REINICHE (Conseiller Général de Belfort) - Jean-françois ROOST (Adjoint au Maire de Bourogne PS) - Bernard TOURNIER (Adjoint au Maire de Bessoncourt) - Eric WALTER (Conseiller Municipal d'Eloie) - David YODER (Adjoint au Maire de Bourogne)

27 mai 2007

Revenons à gauche : ici et maintenant !

                    Diapositive1

Posté par rag90 à 18:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le courrier aux militants PS du Territoire de Belfort

Le courrier aux militants PS Belfort
                                                                                      Belfort, le 17 mai 2007

Aux militants du Parti Socialiste de la 2ème circonscription législative du Territoire de Belfort

Chers Camarades,

La défaite de la Gauche à l’élection présidentielle est totale, terrible…y compris dans le TERRITOIRE DE BELFORT (Droite55%, Gauche 45 %), et ce malgré l’appui de Jean-Pierre Chevènement.

Les conditions d’une union de la Gauche aux élections législatives dans le Territoire de Belfort ne sont pas plus réunies aujourd’hui qu’hier, aucune discussion n’ayant été possible avec le MRC, comme d'habitude !

J-P Chevènement revendique, "en mauvaise intelligence", l’accord national PS/MRC signé pour les élections présidentielles tout en refusant toute suppléance au P.S, en tout cas à Bruno Kern...

A défaut d’une candidature SOCIALISTE dans la 2ème circonscription législative, j'ai toujours dit que je me présenterais, ce que je fais donc aujourd'hui, conformément aux souhaits exprimés par les militants lors de nombreuses ASSEMBLEES GENERALES, d’avoir un candidat socialiste pour les représenter !

J’ai toujours soutenu avec loyauté Bruno Kern aussi bien en sa qualité de candidat qu'en sa qualité d'éventuel suppléant de JPC.

Le désistement de dernière minute de notre camarade Kern, invitant même aujourd’hui en notre nom à soutenir le MRC dès le 1er tour (sic), m’oblige à entrer immédiatement en campagne.

Le PARTI SOCIALISTE, 1ère force de Gauche à BELFORT comme partout en FRANCE, ne mérite-t-il pas d’être présent lors de cette élection ?

Le MRC est-il plus représentatif que le PARTI SOCIALISTE?

Souhaitez-vous, voter pour le  MRC  dès le 1er tour ? Moi, non! Je suis, reste et resterai socialiste de cœur et d’esprit !

J’ai donc déposé ma candidature en Préfecture le 16 mai et t’en informe ici personnellement.

Adhérent au PS depuis 27 ans, j’ai bien sûr sollicité par courrier séparé la 1ère fédérale pour son appui et demandé la convocation d’une A.G dans les plus brefs délais. 

Tu l’auras compris, j’ai besoin de toi, de vous.

Le soutien de chacune et de chacun d'entre nous, tant matériel que moral, m’est précieux et évidemment indispensable, dans ce difficile combat contre LA DROITE… et quelle droite !

Toutes les bonnes volontés, et la tienne en particulier, sont donc les bienvenues, dans une démarche de reconstruction clairement ancrée à Gauche, ICI ET MAINTENANT, à BELFORT.

Si par extraordinaire…je n’avais pas le soutien de notre Parti, je demanderai alors à chacune et à chacun d'entre vous de bien vouloir prendre directement contact avec moi.

Un comité de soutien est en cours de constitution, que je vous invite à rejoindre massivement …et rapidement !

Député, je ne crains pas de vous dire que mes combats contre SARKOZY à l'Assemblée Nationale seront davantage remarqués que ceux du MRC;  "liberté, égalité, fraternité" n'auront pas dans ma bouche de relents nationalistes. Messieurs JPC et MZ peuvent-ils en dire autant ?

Amitiés socialistes !                               

Alain DREYFUS-SCHMIDT


Alain DREYFUS SCHMIDT 2, Rue Belfils  90 000 Belfort  Tél : 06 08 26 27 32
Mèl : dreyfus.dsol@wanadoo.fr /revenonsagauche@free.fr
Site Internet => http://www.revenonsagauche.canalblog.com/

Posté par rag90 à 18:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Profession de foi du candidat

ELECTIONS LEGISLATIVES 10 ET 17 JUIN 2007

2ème CIRCONSCRIPTION DU TERRITOIRE

Pourquoi un candidat de plus à Gauche ?

Comment compte-t-il s’y prendre ?

Pourquoi voter pour lui ?


Pourquoi un candidat de plus à Gauche ?

Il y a un an je présentais ma candidature au sein du parti socialiste pour la 2ème circonscription législative.

Un autre socialiste, Bruno Kern, a été choisi. J’en ai pris acte. Les choses auraient pu et du en rester là.

Mais au P.S à Belfort, on ne fait rien comme ailleurs. On discute, on vote, on choisit, puis on recule, on s’arrange pour laisser la place, depuis un quart de siècle, à des hommes providentiels, censés être les seuls à pouvoir représenter et défendre les intérêts du Territoire de Belfort, quelles que soient les fluctuations de leurs postures ou positions. Sorte de candidats naturels, sans adversaire possible.

"Dire ce que l’on fait et faire ce que l’on dit" : il y a un an, j’ai averti que le PARTI SOCIALISTE, 1ère force de Gauche dans le département et dans le pays, ne pouvait renoncer à présenter un candidat et que, si tel était le cas, par désistements ou arrangements d’appareils, je présenterai ma candidature.

Je me présente donc, aujourd'hui, suite au retrait de Bruno Kern au profit du MRC, conformément au souhait exprimé par les militants du PARTI SOCIALISTE, à l'unanimité, de voir un candidat socialiste les représenter.

La raison d’être d’un Parti Politique est de présenter des candidats pour défendre ses idées surtout lorsqu’il s’agit des élections législatives et de la représentation nationale.

Comment je compte m’y prendre ?

Les idées, les principes… avant tout.

Donner un autre visage à la démocratie, rajeunir notre classe politique, rénover les rapports entre la représentation nationale et le peuple, apporter du sang neuf pour une combativité maximum face à une Droite qui est en passe de concentrer l’ensemble des pouvoirs et moyens de l’Etat entre ses mains, seront pour moi des objectifs nobles et non des slogans de campagne.

M. ZUMKELLER a cautionné les politiques régressives de réduction des charges sociales pour les patrons et des impôts pour les plus riches, baisse du coût du travail, privatisation et démantèlement des services et biens publics (autoroutes, la Poste, EDF…).

Votant des mesures sécuritaires, discriminatoires et ultra libérales, le candidat UMP s’évertue à saluer ceux là même qu’on écrase par un système de fer qu’il soutient.

Dans la bataille culturelle des présidentielles pour savoir si le pays manque plutôt d’autorité ou de partage des richesses, Mr SARKOZY a gagné par KO sur le terrain de l’ordre face à une gauche incapable de représenter une alternative égalitaire à l’ordre injuste de la société libérale.

Pourquoi voter pour moi ?

Le socialisme que je souhaite incarner reste une idée neuve pour la justice sociale, la rupture avec l’ordre établi, l’égalité entre les hommes, la libération des peuples.

Le libéralisme qu’incarne M. ZUMKELLER n’a aucun avenir, car il presse de plus en plus les salariés. Ce libéralisme doit être combattu. Pour répondre aux défis écologiques qui menacent, il faut de la coopération et non de la concurrence. L’avenir, c’est moins de production et plus de répartition. Et c’est la démocratie qui doit l’emporter et non la cupidité.

La bataille est idéologique. Ceux qui me connaissent savent à quel point je suis intransigeant sur ces valeurs et me reconnaissent quelques qualités de combativité, souvent aux côtés de populations démunies et d’une jeunesse bien vite qualifiée de « sauvageons » d’un coup de menton ou que d’autres se proposent de « karcheriser », sans parler de la dureté des répressions policières et judiciaires mises en œuvre par ces ministres de l’intérieur successifs… Cette répression touche aujourd'hui l'ensemble de la population, à l'exclusion, comme toujours, des plus puissants, à travers, par exemple, la politique dite de sécurité routière.

Pour avoir les mains libres, la droite a besoin de rayer la gauche du paysage. En tout cas celle qui est en mesure de lui résister. La gauche qui leur convient, c'est la gauche impuissante, soit parce qu'elle n'aspire pas à gouverner, soit parce qu'elle gouverne avec eux, soit qu'elle a (ou a eu) les mêmes idées qu'eux.

L’élection législative, c’est l’acte d’élire des représentants du PEUPLE. Ce n’est pas du marketing, c’est le cœur même de la démocratie. Par mon vote, je m’engage, je choisis, et j’agirai librement.

Il appartient à chacun de vous d’exercer cette liberté et si mon combat vous semble utile, je vous invite à me rejoindre pour le continuer auprès de moi, avec moi, avec nous.

Dans cette terre historiquement de gauche, les conséquences de la défaite aux présidentielles ne sont pas irrémédiables, mais elles imposent un profond renouvellement, une sacrée bataille.


Alain DREYFUS SCHMIDT 2, Rue Belfils  90 000 Belfort  Tél : 06 08 26 27 32   
Mèl : dreyfus.dsol@wanadoo.fr  / revenonsagauche@free.fr
Site Internet => http://www.revenonsagauche.canalblog.com

VOTEZ Alain DREYFUS-SCHMIDT et Sylvie  FROEHLY-MENIGOT

Posté par rag90 à 12:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Article paru dans l'Est Républicain du 11-12-2006 en page Belfort

Que va faire le PS ?
Remue-méninges au sein de la fédération socialiste après l'accord national signé avec le MRC. Se prolongera-t-il localement ?

Le retrait de Jean-Pierre Chevènement de la présidentielle et son ralliement à Ségolène Royal (lire en page France) ont des conséquences politiques immédiates dans le Territoire de Belfort.

Dans son volet électoral, l'accord national signé entre François Hollande, premier secrétaire du PS, et Georges Sarre, président du MRC, laisse le champ libre au maire de Belfort dans la deuxième circonscription qu'il espère reprendre au député UMP-PR Michel Zumkeller. Ce qui met implicitement fin au « gel » imposé par la direction nationale du PS, juste après la désignation par les militants de l'avocat Bruno Kern comme candidat.

Mais va-t-on pour autant vers un « dégel » rapide, à savoir le retrait pur et simple de ce dernier ? On peut en douter, tant les rancoeurs et les crispations se sont accumulées au sein de la gauche belfortaine.

Dès aujourd'hui, Bruno Kern, premier secrétaire fédéral adjoint délégué à la ville, va demander la tenue d'une assemblée générale extraordinaire des militants.

Il avait déjà sollicité une réunion similaire début juillet, obtenant alors un vote unanime en faveur du maintien de sa candidature, après l'annonce du « gel » de la deuxième circonscription.

Le candidat souhaite leur demander dès cette semaine de faire connaître à nouveau leur choix : « J'ai été investi par les militants. Ce sont eux qui me diront si je dois me retirer, ou pas. Ce n'est pas un accord de nuit passé en catimini qui va en décider à leur place. Ce n'est pas un bon exemple de démocratie participative ».

Fabiusien, Bruno Kern dénonce par ailleurs « l'immense coup de bluff » de Jean-Pierre Chevènement : « Il a battu les estrades et les plateaux de télévision pour faire croire qu'il irait jusqu'au bout de sa candidature, alors qu'il n'avait ni les 500 signatures requises, ni l'argent nécessaire, ni l'envie. Et le PS l'a cru ».

Yves Ackermann, président du conseil général et « ségoliniste » de la première heure, se montre moins amer : « Dans le cadre de la dynamique présidentielle, le retrait de Jean-Pierre Chevènement est une bonne chose. Il a pris en compte les erreurs du passé, mais localement, ce n'est pas au PS de faire les frais de l'accord et je souhaite que l'on discute globalement avec le MRC, d'un réel partage du pouvoir dans le cadre de toutes les élections à venir ».

Une appréciation qui laisse la porte ouverte à un éventuel ticket Chevènement-Kern pour le scrutin législatif. L'accord signé hier prévoit en effet que dans les dix circonscriptions dévolues aux chevènementistes, ces derniers aient « la responsabilité du choix de leurs suppléants » et que celui-ci s'opère « en bonne intelligence ».

Les discussions internes au PS, commencées dès hier, promettent d'être vives. Alain Dreyfus-Schmidt annonce déjà la couleur : « Ce n'est pas la première fois que Jean-Pierre Chevènement démissionne, et il n'a pas l'habitude de se voir imposé quoi que ce soit. Si Bruno Kern se retire, je me présenterai, quitte à être exclu du parti... ».

« En bonne intelligence »

Posté par rag90 à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 mai 2007

Présentation

Pourquoi « Revenons à Gauche » ?

Avant d’être élu et de représenter le peuple, de décider en son nom, les candidats à cette noble tâche sont désignés par les partis politiques.

Le Parti Socialiste l’a fait pour départager ses candidats à la présidentielle, au travers d’une campagne qui a duré plusieurs semaines, voire plusieurs mois : Organisation d’une série de débats, dont certains télévisés et portés devant l’opinion publique toute entière, congrès internes, réunions publiques, meetings…

A Belfort, rien de tel. C’est souvent un processus d’auto désignation, soumis à plébiscite. On discute, on palabre, on vote, puis on recule, on s’arrange en coulisses… Le résultat : depuis plus d’un quart de siècle, le même homme, présenté comme providentiel, est censé être le seul à pouvoir représenter et défendre les intérêts du Territoire de Belfort, quelles que soient les fluctuations de ses postures et de ses positions politiques : une sorte de candidat naturel, sans adversaire possible.

L’association « Revenons à Gauche », ouverte à toute la gauche, à toutes les gauches, soutiendra les candidats porteurs de véritables engagements à gauche :

- Pouvoir d’achat pour les plus démunis,
- Politique fiscale forte pour donner à l’Etat les moyens de sa politique,
- Services publics préservés,
- Amélioration du sort des déclassés, des invisibles, des relégués,
- Une Europe forte de réelles valeurs républicaines, de solidarité, fondée sur une éthique humaine et pas uniquement sur les impératifs financiers et gestionnaires.

Il ne s’agit pas de revenir à un discours où l’on promet de raser gratis. Nous souhaitons une gestion rigoureuse des finances publiques. Mais nous pensons que la priorité de l’intervention publique doit être complètement redéfinie.

L’association « Revenons à Gauche » sera très vigilante quant à cette éthique politique qui est fondamentale, et aux choix des candidats qui en seront les porteurs.

Notre association refuse les arrangements et les revirements de dernière minute.

Elle prévient et annonce sa volonté de désigner l’un de ses membres pour représenter et défendre ses valeurs à toutes les élections (nationales ou locales) si les arrangements évoqués ci-dessus se réalisent pour tel ou tel candidat dit "naturel" ou "auto proclamé".

Pour cela, l’association « Revenons à Gauche » lance un appel à tous ceux et celles qui partagent ces préoccupations pour rejoindre et adhérer, ou simplement pour discuter, construire et proposer afin de renverser un certain nombre de situations devenues insoutenables.

Elle lancera le moment venu une souscription pour permettre au candidat qu’elle aura désigné de mener une campagne (législative, municipale...)

Le montant de l'adhésion est minime. Un euro est demandé à l’adhérent qui souhaite se joindre à nous. C'est l’homme ou la femme et ses idées qui doivent être au centre de tout, pas son argent.

Posté par rag90 à 16:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Ecologie

A l’occasion des élections législatives à venir, le Pacte Ecologique proposé par Nicolas Hulot est proposé en direction des candidats.
J’ai décidé de signer le Pacte Ecologique législatif de Nicolas Hulot.
Soucieux de la cause environnementale, c’est avec intérêt que j’ai pris connaissance de ces propositions et j'ai cru bon de vous en avertir.

Posté par rag90 à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]