ELECTIONS LEGISLATIVES 10 ET 17 JUIN 2007

2ème CIRCONSCRIPTION DU TERRITOIRE

Pourquoi un candidat de plus à Gauche ?

Comment compte-t-il s’y prendre ?

Pourquoi voter pour lui ?


Pourquoi un candidat de plus à Gauche ?

Il y a un an je présentais ma candidature au sein du parti socialiste pour la 2ème circonscription législative.

Un autre socialiste, Bruno Kern, a été choisi. J’en ai pris acte. Les choses auraient pu et du en rester là.

Mais au P.S à Belfort, on ne fait rien comme ailleurs. On discute, on vote, on choisit, puis on recule, on s’arrange pour laisser la place, depuis un quart de siècle, à des hommes providentiels, censés être les seuls à pouvoir représenter et défendre les intérêts du Territoire de Belfort, quelles que soient les fluctuations de leurs postures ou positions. Sorte de candidats naturels, sans adversaire possible.

"Dire ce que l’on fait et faire ce que l’on dit" : il y a un an, j’ai averti que le PARTI SOCIALISTE, 1ère force de Gauche dans le département et dans le pays, ne pouvait renoncer à présenter un candidat et que, si tel était le cas, par désistements ou arrangements d’appareils, je présenterai ma candidature.

Je me présente donc, aujourd'hui, suite au retrait de Bruno Kern au profit du MRC, conformément au souhait exprimé par les militants du PARTI SOCIALISTE, à l'unanimité, de voir un candidat socialiste les représenter.

La raison d’être d’un Parti Politique est de présenter des candidats pour défendre ses idées surtout lorsqu’il s’agit des élections législatives et de la représentation nationale.

Comment je compte m’y prendre ?

Les idées, les principes… avant tout.

Donner un autre visage à la démocratie, rajeunir notre classe politique, rénover les rapports entre la représentation nationale et le peuple, apporter du sang neuf pour une combativité maximum face à une Droite qui est en passe de concentrer l’ensemble des pouvoirs et moyens de l’Etat entre ses mains, seront pour moi des objectifs nobles et non des slogans de campagne.

M. ZUMKELLER a cautionné les politiques régressives de réduction des charges sociales pour les patrons et des impôts pour les plus riches, baisse du coût du travail, privatisation et démantèlement des services et biens publics (autoroutes, la Poste, EDF…).

Votant des mesures sécuritaires, discriminatoires et ultra libérales, le candidat UMP s’évertue à saluer ceux là même qu’on écrase par un système de fer qu’il soutient.

Dans la bataille culturelle des présidentielles pour savoir si le pays manque plutôt d’autorité ou de partage des richesses, Mr SARKOZY a gagné par KO sur le terrain de l’ordre face à une gauche incapable de représenter une alternative égalitaire à l’ordre injuste de la société libérale.

Pourquoi voter pour moi ?

Le socialisme que je souhaite incarner reste une idée neuve pour la justice sociale, la rupture avec l’ordre établi, l’égalité entre les hommes, la libération des peuples.

Le libéralisme qu’incarne M. ZUMKELLER n’a aucun avenir, car il presse de plus en plus les salariés. Ce libéralisme doit être combattu. Pour répondre aux défis écologiques qui menacent, il faut de la coopération et non de la concurrence. L’avenir, c’est moins de production et plus de répartition. Et c’est la démocratie qui doit l’emporter et non la cupidité.

La bataille est idéologique. Ceux qui me connaissent savent à quel point je suis intransigeant sur ces valeurs et me reconnaissent quelques qualités de combativité, souvent aux côtés de populations démunies et d’une jeunesse bien vite qualifiée de « sauvageons » d’un coup de menton ou que d’autres se proposent de « karcheriser », sans parler de la dureté des répressions policières et judiciaires mises en œuvre par ces ministres de l’intérieur successifs… Cette répression touche aujourd'hui l'ensemble de la population, à l'exclusion, comme toujours, des plus puissants, à travers, par exemple, la politique dite de sécurité routière.

Pour avoir les mains libres, la droite a besoin de rayer la gauche du paysage. En tout cas celle qui est en mesure de lui résister. La gauche qui leur convient, c'est la gauche impuissante, soit parce qu'elle n'aspire pas à gouverner, soit parce qu'elle gouverne avec eux, soit qu'elle a (ou a eu) les mêmes idées qu'eux.

L’élection législative, c’est l’acte d’élire des représentants du PEUPLE. Ce n’est pas du marketing, c’est le cœur même de la démocratie. Par mon vote, je m’engage, je choisis, et j’agirai librement.

Il appartient à chacun de vous d’exercer cette liberté et si mon combat vous semble utile, je vous invite à me rejoindre pour le continuer auprès de moi, avec moi, avec nous.

Dans cette terre historiquement de gauche, les conséquences de la défaite aux présidentielles ne sont pas irrémédiables, mais elles imposent un profond renouvellement, une sacrée bataille.


Alain DREYFUS SCHMIDT 2, Rue Belfils  90 000 Belfort  Tél : 06 08 26 27 32   
Mèl : dreyfus.dsol@wanadoo.fr  / revenonsagauche@free.fr
Site Internet => http://www.revenonsagauche.canalblog.com

VOTEZ Alain DREYFUS-SCHMIDT et Sylvie  FROEHLY-MENIGOT